Accueil Association Pêche à pied Sur le Terrain Documentation Photothèque

Association pour une Pêche à Pied Respectueuse de la Ressource
Av. Louis Perier
50230 Agon-Coutainville

Association régie par la loi du 1er juillet 1901

contact@app2r.org

 

                                

                                              Les Marées

 Le phénomène des marées est un des aspects les plus remarquables de la côte Ouest Bas Normande, à Agon Coutainville en particulier.   

Ici, avec le phare de la pointe d'Agon comme repère, la mer peut se retirer au moment des grandes marées jusqu'à 4,5 kms, ou laisser l’estran accessible en marée de morte eau.
Deux cours d'eau, la Sienne et la Soulles, alimentent généreusement la Baie de Sienne et le havre de Régneville, en éléments minéraux indispensables à la croissance des mollusques (moules, huîtres, palourdes, praires....…). L'expression : " Mer Nourricière ", prend alors tout son sens, tant pour les professionnels, aquaculteurs, pêcheurs côtiers, que pour les pêcheurs à pied amateurs de la pêche de loisir, les touristes ou les vacanciers.

Du Centre d' Agon Coutainville à la Pointe d'Agon, en passant par la Plancha, le Passous, l'école de Voile, même les " gens du pays " s'émerveillent encore d'un décor maritime en perpétuel changement. Il n'y a qu'à observer les promeneurs sur la digue, de la cale sud, à la cale nord, le regard tourné vers le large. Que dire des touristes et des vacanciers qui découvrent pour la première fois ce phénomène des marées, des estivants qui observent ou grappillent dans les flaques d'eau quand la mer se retire!

La mer se retire et découvre un estran remarquable. Elle permet à quelques milliers de personnes par an, quand le reflux pousse la mer au large, de découvrir une vaste étendue de sable, d'abord, de flaques d'eau et de rochers, plus loin, au large. La marée fait le bonheur des pêcheurs à pied, des touristes, des vacanciers, des professionnels de la mer. Elle mérite du respect.

Dans cet espace, découvert deux fois par jour, au rythme des marées, la flore et la faune s'organisent selon les règles de la chaîne alimentaire dans un milieu en équilibre fragile.

Ce milieu, si riche dans sa variété, et cette vie marine sont influencés par :

- le vent, la pression atmosphérique, la houle, les coups de mer, la luminosité, la température de l'eau, le rythme des marées, les pluies de printemps et d'automne....

- et aussi toutes les agressions qui peuvent le déstabiliser, pollutions agricoles,chimiques et animales, hydrocarbures, métaux lourds....et encore toutes les actions qui mobilisent des sédiments.

   L’Estran , un milieu en équilibre fragile: à protéger



 

 

 

 

 


 

Dans ce milieu, l'homme peut être un prédateur redoutable s'il ne respecte pas quelques règles simples et raisonnables.

Avec les photographies jointes, nous voulons souligner, démontrer, alerter, et, si possible modifier quelques comportements ancestraux. Voici ce que nous observons dans notre quotidien de riverains du bord de mer ou de pêcheurs à pied .Nous voulons faire apparaître la modification de l'estran ces dernières années.

Sur ces photos la pierre se substitue, au fur et à mesure des grattages incessants, au support sablo vaseux d'autrefois. Parfois on aperçoit la tangue compacte, mais aussi à certains endroits la tourbe flandrienne. , entre le Passous et l'école de voile. Novembre 2008.

A Gouville sur Mer, à Gonneville sur le banc sud, au Passous, à l'école de voile, c'est le même phénomène. Qui peut parler d'érosion naturelle ?

Ces quelques photos démontrent que l'estran devient un « champ de pierres » au fur et à mesure des marées. Les membres de l'APP2R pensent que les grattages intensifs et répétés avec fourches, grands râteaux, crocs, voire outils spécialement fabriqués pour mieux défoncer le sol, à grande profondeur, sont reponsables de cette modification de l'estran et de son appauvrissement biologique.

C'est pourtant le support favori des bivalves, en particulier des palourdes et des praires


Pêche à Pied